« Des transitions réinventées… par les enfants! »

Que représentent pour vous les moments de transition? On sait en théorie que ces périodes devraient être amusantes et simples à gérer. Qu’en est-il vraiment? Au domicile, Cédric n’apprécie guère que papa lui demande de se diriger à la salle de bain pour se laver. Il se sauve et se cherche une cachette chaque soir. Au CPE, Sofia se dirige à la fenêtre dès que la période de rangement est signalée. Elle s’éloigne du groupe à chaque changement de routine.

Régulièrement, les adultes se disent à court d’idées. Ils mentionnent qu’il est laborieux de renouveler leurs stratégies pour améliorer le déroulement. Rapidement, on retourne dans les vieilles habitudes d’agir mécaniquement. Les règles ennuyeuses reprennent la vedette : garde ton rang, reste assis, attends ton tour, etc. Des phrases redondantes qui atteignent plus ou moins les enfants.

Avez-vous déjà pensé utiliser la créativité des enfants pour faciliter votre quotidien?

Comme toujours, il y a de l’espoir! Encore une fois, il suffit d’OBSERVER les enfants! Ils débordent de vie avec leur corps et leur imagination. Par exemple au moment de former le train, Sara sautille sur un pied, Mathis fait l’avion, Anaïs se déplace en « crabe » de côté. Il suffit de saisir l’occasion pour obtenir immédiatement un déplacement agréable : « Les copains, regardez Mathis, il fait l’avion. Quelle idée originale pour se rendre au vestiaire! On fait comme lui! »  À coup sûr, les enfants prendront plaisir à imiter leur copain, et quelle grande source de valorisation pour ce dernier!

Même stratégie au vestiaire. L’attente est longue pour ceux qui ont terminé de s’habiller. Pendant ce moment, Marie vide le sac à dos de sa voisine. David s’amuse à grimper sur les bancs et à courir dans le vestiaire. Quant à Louis, il recherche les lettres de son prénom sur les casiers identifiés près de lui. Par conséquent, il devient plus simple de suggérer l’idée de Louis plutôt qu’intervenir sans cesse sur les comportements inappropriés. L’énergie est précieuse pour nous les adultes. Il s’ensuit qu’il faut développer l’habileté à la conserver.

Lors des repas et collations, la période de transition peut être profitable pour les copains qui cherchent à meubler le temps. Juliette dessine avec son doigt des objets sur la table ou sur le dos d’un ami. Arnaud observe ses copains pour connaître la couleur de leurs yeux et leurs cheveux. Coralie essaye de compter le nombre de doigts que sa voisine lui montre.

Chaque enfant possède une magnifique boîte à idées illimitée! Observer et imiter leurs suggestions. Ce moyen encourage les enfants à reproduire les comportements souhaitables. Cibler comme modèles les enfants plus actifs versus les plus discrets lors des moments opportuns dans la journée! Bonne observation et regardez Vers l’Avant!

Courir le matin… c’est terminé!

Bip, bip! Le cadran sonne, la maisonnée s’éveille. Que la nuit fût reposante ou agitée, le train-train du matin se met en branle! S’habiller, se coiffer, réveiller les enfants, consoler fillette qui veut remettre encore son chandail rose, terminer les boîtes à lunch… Comment conserver sa bonne humeur et suffisamment d’énergie pour la journée de travail qui s’amorce?

Voici quelques trucs pour adoucir les débuts de journée.

Les boîtes à lunch! Débutez-les en cuisinant le souper. S’il est possible d’apporter des repas chauds à l’école, conservez une partie du repas. Sinon, préparez un repas froid en sollicitant l’aide de l’enfant. Demandez-lui d’exécuter des tâches simples comme étendre le ketchup et placer les tranches de jambon dans son sandwich. De même, il peut choisir et insérer dans sa boîte à lunch plusieurs aliments : yogourt, jus, fruits et légumes… Le matin venu, complétez en ajoutant un « ice pack ».

La préparation! Comme lors d’une pièce de théâtre, la mise en scène est primordiale. Avant d’aller au lit, choisir avec l’enfant les vêtements qu’il portera le lendemain. Dans le cas des demoiselles très fières, s’entendre aussi sur le type de coiffure désiré. Conserver une attitude positive même si les choix de l’enfant diffèrent des vôtres.

Le déjeuner! Avant d’aller au lit, demander à l’enfant de disposer sur la table ce qui sera disponible le lendemain matin. Offrez de la variété tout en demeurant réaliste par rapport au temps disponible. Les déjeuners gargantuesques devraient être réservés la fin de semaine!

Le cadran! Se lever plusieurs minutes avant la marmaille afin de se préparer puis savourer une gorgée de café! Un moment de détente avec soi-même.

Le réveil! Si on doit réveiller un petit ours aux attitudes grognonnes, la douceur est de mise. Se réserver cinq minutes pour se « coller » assure un réveil davantage charmant. De plus, les chances augmentent d’obtenir une meilleure collaboration pour la suite.

Le départ! Pour éviter un « sprint » final avant de quitter, s’habituer à consulter une liste pour chaque membre de la famille. Inscrire tout ce qui est nécessaire pour la journée : vêtements d’extérieur, boîte à lunch, sac d’école, effets personnels pour les adultes… On peut imager cette liste pour notre bambin de 4 ans qui ne lit pas encore. Il se responsabilisera tranquillement avant l’entrée scolaire.

Imaginer maintenant l’harmonie dans la maison avec des matins bien planifiés. Tout le monde sourit et se prépare calmement! Un scénario de rêve enfin réel! Bon matin et regardez Vers l’Avant!