Indices qui devraient motiver une consultation avec une orthophoniste

Voici des indices qui devraient motiver une consultation avec une orthophoniste.

Entre 1 an et 2 ans, si l’enfant…

  • ne s’adresse pas à quelqu’un par un son ou un mot;
  • ne réagit pas à son nom;
  • ne comprend pas les consignes simples et routinières sans geste (par exemple, «Viens manger!», «Donne!»);
  • ne pointe pas pour faire une demande;
  • n’imite pas de sons;
  • ne dit pas de mot à 18 mois.

Entre 2 et 3 ans, si l’enfant…

  • ne fait pas de demandes avec des mots;
  • ne comprend pas de consignes simples non routinières (par exemple «Va chercher un crayon»);
  • ne comprend pas les questions simples (par exemple «où?» et «qui?»);
  • ne dit pas beaucoup de mots (moins de 100);
  • ne fait pas de petites combinaisons de deux à trois mots;
  • ne prononce pas le début ou la fin de mots;
  • n’est souvent pas compris de ses parents.

Entre 3 et 4 ans, si l’enfant…

  • comprend seulement les consignes courtes;
  • ne comprends pas plusieurs questions;
  • interagit peu, ne questionne pas et ne commente pas, ne maintient pas de conversation;
  • dit peu de mots;
  • cherche souvent ses mots;
  • a un style télégraphique, sans les «petits» mots (par exemple, «Maman manger biscuit»);
  • n’est pas compris par les étrangers;
  • remplace souvent des sons par d’autres;

Entre 4 et 5 ans, si l’enfant…

  • a de la difficulté à comprendre les consignes plus longues et les explications;
  • ne comprend pas les notions d’espace (par exemple «sur» et «en dessous») et de temps (par exemple «avant» et «après»);
  • utilise exclusivement le langage pour des objectifs peu variés comme demander, nommer et commenter brièvement;
  • n’initie pas et ne maintient pas une petite conversation;
  • utilise souvent des mots imprécis comme ça et là ou semble souvent chercher ses mots;
  • produit exclusivement des phrases simples de quelques mots;
  • a des difficultés de prononciation autres que celles concernant les sons «ch» (comme dans chat), «j» (comme dans jus) et «r» (comme dans rue) et les suites de consonnes (comme dans train, crayon, clown, etc.).

Que votre enfant présente ou non certains indices de difficultés langagières, vous pouvez juger pertinent de consulter une orthophoniste. En tant que parent, vous êtes le mieux placé pour prendre cette décision. L’orthophoniste est qualifiée dans l’évaluation du langage de votre enfant. De même, elle est spécialisée dans l’élaboration de conseils de stimulation comportant des idées d’activités au besoin.