Les repas: périodes de détente ou de tumulte?

Capsule « Vers l’Avant » du 15 janvier 2009
Par Danie Côté et Marie-Ève Croteau

L’heure des repas en famille et au CPE, un temps si calme et paisible! On échange des propos agréables en savourant de délicieux mets dont tous les enfants raffolent. Est-ce tous les jours comme cela à votre table? Vous créez sûrement des envieux autour de vous! Pour les autres, les informations qui suivent pourront sûre- ment vous servir.

Tout d’abord, il faut savoir que la faim est une sensation ressentie dès la naissance. L’enfant l’exprime habi- tuellement dès les premières heures de sa vie. De plus, l’appétit des enfants varie régulièrement : poussée de croissance, saisons, quantité d’énergie dépensée, âges, émotions, activités extérieures, maladies, etc. Il importe d’en tenir compte. L’enfant peut également traverser des étapes où il préfère manger tout combiné et quelques mois plus tard il trie tous ses aliments. Il faut miser sur la variété et la qualité plutôt que sur la quan- tité. Hormis une cause médicale, la plupart des enfants usent de stratégies efficaces pour éviter le plat princi- pal. De plus, ils excellent pour négocier l’obtention de la très grande vedette : le dessert!

On devient las de réprimander et de menacer l’enfant afin qu’il mange son repas. L’obligation de manger peut provoquer une lutte de pouvoir où chacun en ressort perdant. L’enfant, le parent et l’éducatrice en arrivent à appréhender l’heure des repas. Il est reconnu que le stress influence négativement l’appétit. L’objectif à se souvenir est de conserver une ambiance amusante et détendue. La clé, lâcher prise, démontrer de l’intérêt et du plaisir en mangeant! L’enfant mangera quand il aura faim! En échange, il est légitime que l’enfant reste assis à la table jusqu’à la fin du repas même s’il refuse de manger. La routine imagée suivante décortique les étapes du repas. Elle permet au bambin de visualiser et mieux comprendre le déroulement de cette période. Ainsi, il apprendra à patienter davantage jusqu’à la fin. Regarder Vers l’Avant!

Séquence de pictogrammes sur la routine du repas

Si vous avez des inquiétudes à propos du développement d’un enfant, veuillez consulter des professionnels (orthophoniste, pédiatre, ergothérapeute, psychologue…) pour une évaluation appropriée.

2 réflexions au sujet de “Les repas: périodes de détente ou de tumulte?

  1. Que faire avec un bambin de 14 mois qui lance sa nourriture parterre ? Parfois, il nous indique qu’il a terminé, parfois ce n’est que par pur plaisir (enfin, nous croyons). Devrions-nous l’ignorer, ou lui répéter à chaque fois calmement de ne pas le faire, ou lui dire que s’il le refait on retire son assiette ? Ou autre suggestion appréciée ?!

  2. Bonjour,

    Merci tout d’abord de nous faire confiance! Nous aimerions vous donner une seule réponse qui « règle tout »! Avant de répondre clairement et de donner des moyens précis, nous devons détenir plus d’informations que l’on recueille souvent sur place. De plus,nous ne connaissons pas l’enfant et le milieu. Ainsi, nous préférons plutôt vous offrir des pistes de réflexion afin de vous guider.

    Votre enfant est très jeune. Il est possible qu’il explore les aliments en « jouant » avec ceux-ci. Il est possible qu’il ne veule plus manger (signe de satiété). Il peut aussi lancer parce qu’il n’aime pas certains aliments. Cela arrive-t-il tous les jours à tous les repas? De temps en temps? Selon son humeur ou son état, est-ce que cela varie? Selon le parent qui est auprès de lui, est-ce cela a impact? Cela arrive-t-il partout (au milieu de garde, chez g-p …)? Il faut prendre le temps de collecter des observations avant d’établir des mesures. Une fois que vous aurez assez d’informations, appliquer des stratégies pour améliorer le comportement. Retenez que votre bébé doit faire ses expériences et qu’il faut éviter d’intervenir comme s’il avait 5 ans.

    Dans tous les cas, oui il faut demeurer calme et posé. Il ne sert à rien de s’affoler et de se fâcher. Il faut plutôt donner le modèle à l’enfant et le « renforcer » (encourager) lorsqu’il adopte le comportement approprié! Soyez patients et compréhensifs! Habituellement, un comportement prend environ 3 semaines à changer si vous appliquer des moyens de manière constante!

    Si vous souhaitez obtenir de l’aide à domicile à propos de l’éducation (trucs, théorie, conseils…) cela est possible!!!

    Veuillez communiquer directement avec moi:
    Danie Côté, daniecote@verslavant.com

    Au plaisir!!! 🙂

Les commentaires sont fermés.