Mon enfant refuse de manger

Votre enfant refuse de manger un repas, une fois, ça va. Vous êtes inquiet quand ce comportement devient fréquent? Pas de panique!

Comment doit-on réagir?

L’enfant est le seul à savoir quelle quantité il va manger et s’il a faim ou non. Ne vous inquiétez pas, un enfant ne se laissera pas mourir de faim! Un enfant peut ne pas avoir faim et votre attitude avec lui ne doit pas changer pour autant. Autrement dit, vous devez lui offrir les aliments prévus au repas, mais en petite quantité. Avant de commencer le repas, demandez à votre enfant s’il a une grande ou une petite faim.

Il est essentiel d’adapter la quantité offerte en fonction de l’appétit de l’enfant. Si un dessert est prévu au menu, l’enfant a droit à sa part même s’il n’a pas touché à son assiette. Il est important de limiter le dessert à une portion, et ceci est valable pour tous, pour éviter qu’il ne se nourrisse que de dessert. Vous devez garder en tête que c’est d’abord avec les yeux que mangent les enfants. Ainsi, les mets offerts doivent être appétissants pour stimuler son appétit.

Éviter de mettre de la pression

Aucune raison n’est valable pour forcer un enfant à manger. Exercer de la pression pour qu’un enfant mange est une stratégie lourde de conséquences. L’enfant qui s’habitue à manger plus pour satisfaire son parent s’éloigne de ses signaux de faim et de satiété qui lui indiquent naturellement quand et quelle quantité il souhaite manger.

Les récompenses (alimentaires ou non), la ruse et la démonstration de votre mécontentement sont donc à éviter. Il est également préférable de ne pas complimenter l’enfant d’avoir mangé son repas malgré son manque d’appétit, sinon il comprendra qu’il est bien de manger même en absence de faim. Il faut donc éviter de tenir des propos tels que : « Finis ton assiette si tu veux du dessert. », « Encore trois petites bouchées. », « Je ne suis pas contente, tu n’as rien mangé.», « Fais un petit effort. » ou « Bravo, tu as tout mangé! »

Pour inciter l’enfant à manger de façon positive, le parent peut lui faire comprendre qu’il n’est pas obligé de manger, mais que la prochaine occasion de le faire sera à la prochaine collation. Il est important de maintenir la structure et l’heure des repas pour que l’enfant comprenne qu’il ne peut pas manger quand bon lui semble.

Pourquoi un enfant refuse-t-il de manger?

L’appétit d’un enfant varie grandement d’un jour à l’autre et parfois dans la même journée. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ceci. Par exemple, en période de croissance, l’appétit de l’enfant peut être augmenté. Aussi, les enfants sont plus sensibles au goût des aliments que les adultes. Ils sont naturellement plus portés vers le goût sucré. Il faut plus de temps pour que l’enfant se familiarise avec l’amertume. C’est pourquoi plusieurs expositions sont souvent nécessaires pour que l’enfant adopte certains légumes.

D’autres facteurs plus circonstanciels peuvent expliquer un manque d’appétit chez l’enfant. La maladie, une situation difficile à la maison ou encore un grand changement dans la vie de l’enfant peuvent être à la base de cette situation. L’effet est bien souvent le même chez les adultes. Le simple fait de faire son entrée à la garderie peut couper l’appétit de votre enfant les premiers temps.

La prochaine fois que votre tout petit refusera son assiette, ne paniquez pas et surtout, ne changez rien à vos habitudes! Regarder Vers l’Avant!

Références : Société canadienne de pédiatrie (2008). Le bien-être des enfants. Un guide sur la santé en milieu de garde. Société canadienne de pédiatrie. 422 pages.