Les repas: périodes de détente ou de tumulte?

L’heure des repas en famille et au CPE, un temps si calme et paisible! On échange des propos agréables en savourant de délicieux mets dont tous les enfants raffolent. Est-ce tous les jours comme cela à votre table? Vous créez sûrement des envieux autour de vous! Pour les autres, les informations qui suivent pourront sûrement vous servir.

Tout d’abord, il faut savoir que la faim est une sensation ressentie dès la naissance. L’enfant l’exprime habituellement dès les premières heures de sa vie. De plus, l’appétit des enfants varie régulièrement : poussée de croissance, saisons, quantité d’énergie dépensée, âges, émotions, activités extérieures, maladies, etc.  Il importe d’en tenir compte.

L’enfant peut également traverser des étapes où il préfère manger tout combiné et quelques mois plus tard il trie tous ses aliments. Il faut miser sur la variété et la qualité plutôt que sur la quantité. Hormis une cause médicale, la plupart des enfants usent de stratégies efficaces pour éviter le plat principal. De plus, ils excellent pour négocier l’obtention de la très grande vedette : le dessert!

On devient las de réprimander et de menacer l’enfant afin qu’il mange son repas. L’obligation de manger peut provoquer une lutte de pouvoir où chacun en ressort perdant. L’enfant, le parent et l’éducatrice en arrivent à appréhender l’heure des repas. Il est reconnu que le stress influence négativement l’appétit.

L’objectif à se souvenir est de conserver une ambiance amusante et détendue. La clé, lâcher prise, démontrer de l’intérêt et du plaisir en mangeant! L’enfant mangera quand il aura faim! En échange, il est légitime que l’enfant reste assis à la table jusqu’à la fin du repas même s’il refuse de manger.

La routine imagée suivante décortique les étapes du repas. Elle permet au bambin de visualiser et mieux comprendre le déroulement de cette période. Ainsi, il apprendra à patienter davantage jusqu’à la fin. Regarder Vers l’Avant!

 Verre de lait Soupe Repas principal Dessert