VOIR les émotions pour apprendre à les exprimer!

Verbaliser ses émotions! Sujet incontournable qui préoccupe plusieurs chercheurs. L’adulte sait que pour résoudre ses conflits personnels ou professionnels, exprimer ce qu’il ressent est essentiel et bénéfique. Par contre, il est conscient que c’est loin d’être facile et naturel de solliciter judicieusement la partie émotionnelle du cerveau.

Imaginer ce que cela représente dans la vie de l’enfant! On sait maintenant qu’à quelques mois de vie, le bébé peut « lire » et imiter les émotions des grands qui l’entourent. De plus, le bébé commence déjà à utiliser son non verbal pour démontrer des émotions. Il répond à nos sourires, fronce les sourcils devant un nouveau visage, devient surpris devant un jouet visuel ou sonore. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, il prend conscience des émotions qui l’habitent sans pour autant les identifier. C’est un apprentissage ardu de comprendre ce remue-méninges intérieur. Il doit jongler entre des émotions positives et des émotions né- gatives puissantes. La mission de l’adulte consiste à offrir un support adéquat pour aider les jeunes à gérer habilement leurs émotions. Comment être un support adéquat?

Tout d’abord, lorsque l’enfant vit une situation qui l’amène à ressentir une émotion, il faut lui nommer en l’associant avec le pictogramme correspondant. Ce support visuel favorise la compréhension d’une notion abstraite. On débute en utilisant les trois émotions plus communes : triste, content et fâché. Poursuivre avec la peur et la surprise.

Par la suite, l’enfant pourra utiliser lui-même un pictogramme pour démontrer à l’adulte ou aux enfants ce qu’il ressent. Cela permettra à l’adulte de saisir rapidement l’émotion et ainsi y répondre efficacement. Conti- nuer de nommer l’émotion et expliquer concrètement les sensations associées à cette émotion. Par exemple, rire correspond à la joie. En échange, les sourcils froncés et les coups physiques s’associent à la colère. Plus l’enfant comprendra les signes reliés aux différentes émotions, mieux il pourra les identifier.

Servez de modèle en tant qu’adultes : nommez les émotions ressenties à travers votre vie quotidienne. Le fait de recevoir une réponse appropriée à son émotion lui permettra de se rassurer en situation conflictuelle. L’en- fant doit se rappeler qu’il peut retrouver le contrôle de lui-même. Par différentes techniques et programmes d’habiletés sociales, l’enfant deviendra autonome dans le processus : identifier, nommer, gérer = autocontrôle des émotions.

C’est un cadeau à offrir à l’enfant. Cet apprentissage lui servira dans tous ses contextes de vie. Le contrôle des émotions est un art à développer. Verbaliser avec plaisir vos émotions et regarder Vers l’Avant!

Émotion colère Émotion joie Émotion peur Émotion surpris, surprise Émotion triste, tristesse